UN TOUR DU MONDE
 

Un tour du monde ce n’est pas des vacances, c’est un véritable voyage...

worldtour-thecheerfulist.jpg

 

AVANT UN TOUR DU MONDE

 

PRÉPARATION

. Combien de temps avant avions-nous planifié notre tour du monde ?

L'idée nous l'avions tous les deux en tête depuis très longtemps, mais nous ne nous connaissions pas encore. Cinq mois avant notre départ, nous nous sommes rendu compte que nous étions tous les deux à présent libres de pouvoir partir en voyage et pourquoi pas de faire un tour du monde maintenant, ensemble. Nous avons commencé à en parler donc cinq mois avant et à nous renseigner, à choisir nos destinations trois mois avant le départ. Nous avons ensuite contacté des agences et pris nos billets en octobre, un mois et demi avant notre départ.
 

. Comment définir son itinéraire ? Faut-il le faire avant le départ ? 

Pour notre part, nous avons défini notre itinéraire avant notre départ suivant différentes choses jugées pour nous indispensables : nos envies, notre budget et la météo suivant les pays et la date de départ.
Avec ces trois choses vous pourrez choisir votre itinéraire idéal et de quel côté commencer votre tour du monde. Ce n'est pas toujours facile de choisir les pays car on veut aller partout ! Il faut donc se raisonner et essayer de trouver des pays assez proches les uns des autres suivant les continents pour limiter les frais (et passer les frontières en bus par exemple).
 

. Avions-nous pris tous nos billets d’avion ?

Oui, principalement. Après avoir choisi notre itinéraire, nous avons contacté des agences "Tour du monde" afin de voir les différentes options possibles. Les deux agences contactées étaient "Travel Nation" et "Zip World", elles sont spécialisées dans les billets tour du monde.
Après avoir expliqué notre itinéraire idéal, nous avons vu avec elles ce qu'elles proposaient. Certaines agences obligent de passer par un pays ou par un autre suivant les tours effectués ce qui peut arranger (ou pas).

Pour notre part nous avons choisi de prendre les billets d’avion des longues destinations via l'agence et nous avons opté pour :
France - Singapour / Singapour - Thaïlande (Thaïlande - Cambodge - Vietnam : en bus) / Vietnam - Philippines / Philippines - Tokyo / Tokyo - Nouvelle Zélande / NZ - Buenos Aires (Argentine) / Buenos Aires (Argentine) - Ushuaia (Argentine) / Iguazu (Argentine) - Bolivie (Bolivie - Peru - Colombie : en bus) / Colombie - Mexique / Mexique - Los Angeles / Los Angeles - Paris.
Soit au total 11 vols pour 2750€.
Les prix varient suivant : les billets (flexibles ou non), les dates (pleine ou basse saison), les pays visités.

Ensuite, pour ce qui est par exemple des Philippines, nous avons pris des avions internes pour aller d’îles en îles que nous avons réservés deux semaines avant et pour le reste des pays nous avons au jour le jour pris des billets de bus pour vagabonder de villes en villes !
 

. Des vaccins à prévoir ? 

Certaines personnes feront totalement l’impasse dessus en jugeant que ce n’est pas nécessaire. Pour notre part, nous avons pas voulu prendre le risque de choper une bactérie pendant notre voyage… À chacun son point de vue.
Les vaccins à prévoir sont un réel budget, pour notre part 390€/personne. Certains sont obligatoires suivant les destinations comme la fièvre jaune en Amérique du Sud (où l’on peut vous demander une certification de vaccination à votre arrivée) ou fortement recommandés comme la rage, l’hépatite.
Les hôpitaux ont souvent des « centres de vaccination des voyageurs » qui vous feront tout ce dont vous avez besoin (vaccins, ordonnances médicaments, etc). Prenez juste rendez-vous quelques mois à l’avance les places sont chères et il y a des rappels à faire.
 

. Villes, visites, choses importantes à voir, avions-nous prévu ça avant le départ ? 

Principalement oui, et c’est certainement ce qui prend le plus de temps avant un départ : noter les principales choses à voir suivant les pays, les villes où aller, les visites à faire, les tips, etc.
Pour notre part, on s'est divisé les pays et on a tout noté en détail. Ça vous permet d'avoir toutes les infos, de connaître les prix, de savoir combien de temps rester sur place, de ne pas vous faire arnaquer et également d'éviter de devoir faire des recherches quand vous avez pas internet. Bref, ça fait gagner beaucoup de temps une fois sur place !
 

. Comment on s’est organisés pour les VISAS ? 

Nous avons eu besoin d’un Visa pour le Cambodge, le Vietnam et les USA.
Cambodge : nous l’avons fait sur place en arrivant en bus, chose que l’on ne recommande pas car il y a beaucoup d’arnaques et c’est la guerre.
Vietnam : vous êtes obligés de faire la demande en ligne si vous arrivez en bus car ce n’est pas possible aux frontières terrestres. Par contre si vous arrivez en avion, vous pourrez le faire à l’aéroport.
USA, l’ESTA : faites votre demande avant de partir, c’est obligatoire même si vous y faites un stop uniquement pour changer d’avion et rester dans l’aéroport. Vous avez la réponse en ligne sous quelques jours.

Suivant le nombre de jours passés dans les pays, vous aurez besoin ou non d’un VISA. On vous conseille de vous renseigner en ligne ou via les ambassades pour avoir toutes les informations, VISA. Exemple : Vietnam, si votre séjour est inférieur à 21 jours, ce n’est pas obligatoire.
Pour les pays où vous aurez besoin d’un VISA : on recommande de faire la demande en ligne avant le départ.
Attention également, certains pays exigent que vous ayez un billet de retour pour pouvoir entrer dans le pays.
 

. Une assurance à prendre ? 

Pour nous, c'était une évidence, on ne part pas sans une assurance, on ne sait jamais ce qu'il peut se passer, mais pour cela, chacun à son point de vue :-) Nos trois premiers mois ont été couverts par notre carte bleue VISA Premier (couvre rapatriements, frais médicaux, etc.) de manière gratuite. Pour les trois autres mois, nous avons choisi l'assurance CHAPKA, une assurance tour du monde qui couvre de nombreuses choses (accidents de la route, sports extrêmes, rapatriements, perte d'objets, frais médicaux, etc.) Et figurez-vous que ça nous a bien servi quand Mathilde à du aller aux urgences. 

 

L'ÉQUIPEMENT

Ici, cela dépendra de votre budget et de comment vous voulez réaliser un tour du monde. Deux options s’offrent à vous :
- En mode « aventure » où vous essayerez de vous débrouiller comme vous le pouvez pour voyager et économiser en même temps, où vous prendrez le minimum avec vous et où vous ferez 7 compagnies de bus pour négocier le meilleur prix.
- En mode « vacances » où vous aurez la possibilité de dormir dans de beaux hôtels, de manger dans de bons restaurants, de prendre le taxi pour vous déplacer et de prendre pleins d’affaires avec vous dans une grosse valise !

Nous, nous avons opté pour le côté « aventure » alors évidemment, ça ne veut pas dire qu’on dort dans la rue (quoi que c’est quand même arrivé) et qu’on ne se fait jamais de petits plaisirs (avec des hôtels plus cool, des petits cafés ou restaurants sympa, etc.) Mais ça nous apporte un côté fun à notre tour du monde, on surveille ce qu’on dépense on négocie, on bataille et c’est ça qui est plutôt bien.
 

Partir-en-sac-a-dos-worldtour

. Sac à dos ou valise ?

Un sac à dos bien entendu ! C’est bien plus pratique à porter et vous aurez souvent des kilomètres à parcourir sur des routes où… rouler avec une valise ne sera pas le top. Au début c'est compliqué ou pénible de tout ranger facilement dans un sac à dos mais après on s'y fait vite et chaque chose à sa place.
 

. Quel sac à dos ?

Pour une fille : 50L et max 13kg. Mathilde a réussi à y rentrer des affaires d’été et d’hiver. 
Pour un garçon : 70L et max 15kg. Julien, des affaires d’été et d’hiver mais également notre trousse de toilette et une petite trousse de secours.
On a tendance à vouloir remplir le sac à fond sauf que ça pèse vite un certain poids. Au début ça paraît léger, mais quand il faut le porter pendant une heure, ça l’est beaucoup moins ! 
 

. Un autre petit sac à dos pour tous les jours ?

Pour notre part, un sac à dos de 20L avec les passeports, l’argent, l’appareil photo, le drone, la go pro, donc ça aussi c’est lourd (8kg).
Ce sac, on le lâche jamais, il nous suit dans toutes nos visites ! Vous pouvez prendre un sac à dos pliable et étanche (ça risque d’être très pratique si vous avez des averses ou si vous croisez des Typhons comme on en a eu la chance...aha).


. Que faut-il prendre comme vêtements ? Comment faire un choix ? 

Alors là... ça a été le plus compliqué, comment faire un choix ! Vous aurez envie de prendre des habits que vous aimez, qui ne sont pas forcément pratique mais qui donne un peu un air de vacances. Bref, il faudra tout simplement faire un choix avec des vêtements pratiques, dans lesquels vous êtes bien et qui ne se saliront pas très rapidement.
Pour notre part le plus difficile à été de scinder la valise en deux : été et hiver (ça réduit encore plus le choix aha) 
Pour les pays chauds : - 2 maillots - 3 shorts - 4 tee-shirts - 1 pantalon - 1 sweat - 1 Kway - 1 paire de tennis - 1 paire de tongs ou sandales
Pour les pays froids : - 1 tee-shirts - 2 tee-shirts manches longues - 1 lycra épais - 1 jean - 1 legging (ou pantalon chaud) - 1 polaire (ou gros sweat) - 1 paire de gants - 1 bonnet - 1 cache coup
Pour les pays chauds et froids : Il suffit de faire un petit mix des deux, good luck ! ;-)
 

. Quels médicaments, trousse de secours ? 

Nous gardons toujours dans notre sac à dos l’essentiel si jamais il y a un petit soucis notamment : désinfectant, pansements, doliprane, spasfon, collyre, baume du tigre, pastille d'eau potable, anti-allergie.
Prenez juste l'essentiel dans une petite trousse, ça peut-être vraiment pratique car ils n’ont pas les mêmes médicaments que nous en cas de besoin et c’est parfois très difficile aussi de se faire comprendre.
 

. Quel matériel avez-vous amené avec vous ? 

Voici le matériel que nous avons avec nous pendant notre voyage : 
- Drône : Dji Spark, très pratique car il est petit donc ne prend pas beaucoup de place.
- Appareil Photo : Lumix Gx7
- Caméra : GoPro 6 et son stabilisateur
- Iphone 8
 

. Quelles sont les choses aujourd’hui que l'on juge essentielles d’emmener  ? 

• Un housse de protection de sac à dos. Effectivement, dans les bus, les trains ou les aéroports cette housse sera juste hyper pratique sur plusieurs points : ça permet de ne pas tremper son sac en cas de fortes pluies, ça limite les vols (se ferme avec un cadenas), ça éviter d'abimer et de salir votre sac à dos en soute (dans les bus notamment, ils mettent des scooters dans le coffre avec les sacs et il y a de l’essence qui coule partout etc.), ce n'est pas très encombrant mais ça peut sauver ce sac, qui est votre "petite vie" pendant un voyage.

• Un drap de couchage. Très utile, vous aurez parfois des auberges qui n'auront soit pas de draps soit des draps douteux… et franchement la vôtre vous servira plus d’une fois. C'est aussi très pratique pour les bus ou trains de nuit.

• Un poncho. Alors oui vous en aurez certainement pas besoin tous les jours, mais si il pleut une fois ou plus, vous serez tellement heureux de l’avoir ! Prenez en un qui se range et se pli très facilement sans prendre de place.

• Deux sachets "voyage". Ce sont des poches où vous glissez vos vêtements et vous compressez le tout, c'est franchement très pratique ! D'un ça permet de très bien ranger son sac à dos, tout est dans un compartiment et en plus ça évite de salir vos vêtements avec vos chaussures ou avec un tube de dentifrice mal fermé ! 
 

LE CÔTE FINANCIER

. Combien ça coûte un tour du monde ? Combien économiser avant de partir ?

Un budget tour du monde varie suivant beaucoup de choses et principalement les pays que vous choisirez et le temps que vous déciderez de voyager. Voyager en Asie ça ne coûte pas cher mais l’Amérique du Sud oui. Par exemple : 3 mois en Asie coûte quasiment la même chose qu’un mois en Argentine, ou 2 semaines au Cambodge nous a coûté la même chose que quatre jours à Tokyo. 
Bref, nous avons économisé 11 000€ pour effectuer le tour du monde que nous avons choisi.
 

. Comment gérer son budget ?

Gérer son budget est une étape importante dans un tour du monde. Pour notre part, nous utilisons Budgi, une application très pratique qui indique en fonction du pays le budget backpacker/jour. Exemple aux Philippines : 37 PHP par personne et par jour.
L’application est ensuite très facile à utiliser. Vous entrez le pays que vous visitez et les dates puis tous les jours, vous ajoutez combien vous avez dépensé suivant les catégories (logement, nourriture, transport, shopping, loisir, etc). Ensuite, vous gérez votre budget comme vous le souhaitez en fonction des catégories tant qu’idéalement, ça ne dépasse pas le budget quotidien fixé.

 

. Avons-nous dépensé plus que ce qui était prévu ? 

On ne le sait pas encore, nous n’avons pas fini ce tour pour le savoir mais on fait tout pour pas que ça se produise en respectant bien le budget que nous nous étions fixé. Pour limiter les dépenses et faire des économies on essaye au maximum de :
⁃ dormir dans des petites auberges ou hostel.
⁃ manger dans des bouis-bouis ou se faire à manger.
⁃ ne pas prendre le taxi, le tuk-tuk (plutôt marcher ou éventuellement prendre le bus local).
⁃ privilégier les activités gratuites ou sans guides (il faut éviter les agences sans se priver non plus de faire des activités).

 

PENDANT LE TOUR DU MONDE

 

. Où dormons-nous ? Hôtel, Airbnb, Couch Surfing, sleeping bus, auberge ?

Principalement dans des auberges. Voyager à deux est avantageux puisque le prix d’une chambre privée pour deux revient généralement au même prix que deux lits en dortoir. Voyager de nuit est également très pratique, ça évite de payer une nuit d’hôtel et de perdre une journée dans les transports, mais le sommeil n’est pas aussi bon que dans un vrai lit. Parfois, on se fait aussi de bons plaisirs pour bien récupérer en dormant dans des hôtels***(*).
 

. Réservons-nous les logements à l’avance ? 

Tout dépend des villes (les capitales oui) et des événements particuliers dans le pays (vacances, haute saison, noël, réveillon, nouvel an Chinois, etc.) il est parfois préférable de réserver à l’avance en ligne pour ne pas avoir les « restes » ou se retrouver très éloigné de la ville que l'on souhaite découvrir.
 

. Où mangeons-nous ? 

De manière générale dans les bouis-bouis des plats locaux et parfois des sandwichs ou salades dans les supermarchés. Quand on peut, on se fait aussi à manger en choisissant une auberge avec cuisine et en allant faire nos petites courses, c'est vraiment bien aussi. Bon et évidemment, pour se faire des petits plaisirs, on s’autorise un restaurant de temps en temps. 
 

. Comment vous déplacez-vous entre les villes ? 

En bus ou en train suivant les pays. Dans toutes les villes il est très facile de trouver une compagnie de bus et généralement, celles-ci desservent de nombreuses villes, dont les plus touristiques. Aussi, si vous souhaitez aller dans des villes parfois un peu moins connues, le train est très pratique et est présent dans beaucoup de pays. 
 

. Est-ce pas trop compliqué de vous déplacer dans les villes et de retrouver son chemin ? 

Et bien pas du tout car il y a maps.me. Une application juste géniale quand vous voyagez. Sans avoir besoin de réseau, c’est une map qui localise tous les lieux à visiter, les hôtels, les restaurants et vous localise également. Hyper pratique, elle vous donne l’itinéraire à pied, à vélo, en voiture, d’un point A à un point B que vous lui indiquerez. L’application nous a bluffé plus d’une fois, notamment en nous faisant passer avec nos vélos dans des chemins clairement improbable au milieu d’une forêt.
 

. Est ce facile de négocier dans tous les pays ? 

Non ce n’est pas facile dans tous les pays. Vous arriverez facilement à quasiment tout négocier en Asie. Et d’ailleurs il faut négocier car ils doublent souvent le prix. En Amérique du Sud, ce n’est pas aussi évident, du moins pas en Argentine, vous arriverez à négocier quelques petites choses dans les marchés éventuellement, mais n'espérez pas négocier vos tickets de bus car c’est un peu comme en France.
 

. Où laver son linge et le faites-vous souvent ? 

Très facile de laver son linge, vous trouverez des « Laundry » partout ! Aussi, vous pouvez les laver vous même dans votre salle de bain et trouver un petit endroit ou étendre tout ça, seul bémol, dans les pays humides ça ne sèche jamais et l’odeur n'est pas terrible. Nous avons opté pour le « laundry » de manière générale. C’est pratique, rapide et pas très cher. Comptez bien les articles que vous mettez à laver et peser devant la personne votre linge, vous n'aurez pas de mauvaises surprises. Vérifiez aussi quand vous récupérez votre linge de ne pas avoir le short d'un autre ou bien d'avoir tous vos vêtements. Là aussi, il faut apprendre à ne pas mettre « au sale » les affaires tous les jours sinon au bout de 4 jours vous aurez plus rien !
 

. Travaillons-nous sur place afin de gagner de l’argent ? 

Non, nous avions prévu de voyager six mois donc de ne pas travailler sinon ça aurait été trop court pour faire tout ce que nous voulions faire. En revanche pour des « World Tour » plus long, certaines personnes travaillent, la seule chose est que pour la majorité ça laisse moins de temps pour visiter et ils restent que dans un pays ou une région limitée.
 

AUTRE

 

. Est-ce bien de partir à deux ?

Partir à deux c’est bien mais il vaut mieux bien s’entendre et connaître un peu son binôme sinon ça peut vite devenir un enfer. Enfin on ne dit pas ça pour nous car ça se passe très bien, mais on l’a entendu. Pour notre part, même si on se connaissait beaucoup avant notre départ, là, on a complètement appris à se découvrir dans le pur et dur. Car oui, on vit l’un et l’autre ensemble des incroyables moments mais aussi des moments parfois un peu plus difficiles et différents de nos habitudes (fatigue, hygiène, malade, gérer les petits problèmes, etc.). C’est donc là qu’on découvre la patiente de l’un, le caractère de l’autre et toutes les petites choses que l’on a pas toujours au quotidien ou que l’on peut cacher en s’isolant un peu ou en allant se défouler au sport. Ici, vous vous défoulerez tout seul ou contre l’autre (ahah), car il ne faut pas oublier que vous allez être 24h/24 avec la seconde personne.
 

. Avons-nous du quitter notre travail ? Comment cela s'est passé ?

Pour notre part, tout est tombé pile poil à temps :
Mathilde venait de terminer ses études et avait un contrat qui se terminait un mois avant notre départ.
Julien lui, travaillant à son compte, a pu plus facilement stopper (ou diminuer) son activité pendant les 6 mois. 
 

. En terme de forfait téléphonique, comment on fait ?

Pour ne pas résilier notre ligne, nous avons gardé nos forfaits Français que nous avons diminué au maximum pour ne pas payer inutilement. Ça nous permet de pouvoir téléphoner ou d’être joignable en cas de problème. On le laisse en mode avion la plupart du temps pour éviter les mauvaises surprises et on se connecte à la wifi des hôtels, restaurants etc. pour faire ce que l’on a à faire.
On a pas souhaité prendre de carte SIM dans les pays car nous n’avons pas jugé ça essentiel. On arrive à se débrouiller sans et ça nous permet d’être vraiment déconnectés et de profiter pleinement.
 

. Avions-nous beaucoup voyagé avant ce tour du monde ?

Oui et non, tout dépend ce que l’on entend par « beaucoup ». Nous avions ensemble fait pas mal de week-end en France (Catalogne, Pays-Basque, Pyrénées) et à l’étranger (Angleterre, Italie, Autriche) et un voyage à Cuba. Puis nous avions voyagé de notre côté aussi quelques fois et à des endroits différents l’un de l’autre (États-Unis, Guadeloupe, Dubaï, Peru, Grèce, Suède, Pologne, Pays-Bas, Espagne, Portugal, etc.)


. Quels sont les endroits que nous avons le plus aimés ?

Pourtant l’instant, on a découvert tellement d’endroits magnifiques dans des pays si différents. Pour ce qui est de l’Asie, voici ce que l’on a pensé des pays :
⁃ Singapour : une ville qui vaut vraiment le détour le temps d’une escale !
⁃ Thaïlande : un pays avec de magnifiques paysages si différents entre le Nord (Temples, Treks) et le Sud (plages et îles paradisiaques). Mais malheureusement trop de touristes.
⁃ Philippines : à couper le souffle, la nature est encore vraiment préservée, il faut en profiter avant que le tourisme de masse tue cette beauté naturelle.
⁃ Cambodge : un tout petit pays qui nous a réellement bluffé et puis les Cambodgiens sont adorables !
⁃ Vietnamien : des paysages tellement différents des autres pays et une culture véritablement ancrée. De vraies richesses qui méritent d’être découvertes.
⁃ Tokyo : c’est juste immense, d’une propreté indescriptible et complètement fou !
⁃ Auckland : une ville très sympa et qui bouge. Ça nous a grandement motivés pour faire un roadtrip en van ;-)
⁃ Argentine : Dans un seul pays, vous verrez des milliers de paysages, lacs transparents, glaciers, montagnes, déserts, bref une découverte incroyable !  
⁃ Bolivie :
⁃ Peru :
⁃ Colombie : 
⁃ Mexique :

À notre retour, nous mettrons tout cela à jour en vous donnant nos préférences !

 

Nous espérons avoir répondu à beaucoup de vos questions.
N'hésitez pas à nous envoyer un message ou à nous laisser un commentaire si vous avez besoin d'éclaircir d'autres points.

 

Bon futur tour du monde !